Chanteuse d’histoires

aimée salle chanteuse histoires

« Ne prenez pas la vie au sérieux ; de toute façon, vous n’en sortirez pas vivant « .  Bernard Fontenelle (1657-1757)

Aimée de La Salle est auteur-compositeur-interprète. Elle se définit comme une “chanteuse d’histoires”.

Son inspiration et son style sont influencés par l’Inde et l’Afrique, en passant par le Maloya réunionnais, le blues, le jazz et la musique baroque.

En sillonnant les routes, Aimée a rencontré et travaillé avec des personnes reconnues pour leurs talents artistiques comme Danyel Waro, Bernard Lubat, Henri Gougaud, Claude Duneton, Jacques Taroni, Hassan Massoudy, Caroline Carlson, Philippe Meyer. Et pour les fidèles compagnons de route des dernières années, il y a Serena Fisseau, Sébastien Bertrand, Bernard Jean, Cécile Veyrat et Yves Dupuis.

Aimée a participé à de nombreux festivals de l’oralité et de la chanson en France et à l’étranger comme le Voyage des Comédiens en Région Centre, les festivals des arts du récit de Grenoble, de Bordeaux Saint-Michel, Mythos à Rennes, Chevilly Larue, et aussi le salon du livre et de la musique Musicora à Paris, le festival Rio Locco à Toulouse, le festival d’Avignon, les Rencontres de Vendôme, les Rencontres d’Aubrac,

En 1991 elle débute au Festival d’Avignon dans ‘Le Chant de l’Odyssée’ comme assistante metteur en scène auprès de son père Bruno de La Salle, précurseur du renouveau du conte en France et Directeur du Clio. Elle continue ensuite avec lui son assistanat dans ‘La Chanson de Roland’ (1993). Elle monte sur scène en 1994 toujours sous la tutelle du Clio dans ‘La Fontaine des Fables’ (1994) puis dans ‘Petit Petite’ (1995), ‘Le Récit Ancien du Déluge’ (1998), ‘L’Amour Interdit’ (2000) ou encore ‘Méga Nada la grenouille’ (2008).

À partir de 1997, Aimée de La Salle commence à écrire et interpréter ses propres « histoires chantées » avec ‘Le chat gros comme un petit doigt’ puis ‘Le Blues de la guêpe’ (1999), ‘Petit Jasper Blues’ (2000), ‘Le Routabaga et ses amis’ (2003), ‘Mathias et Celeste’ (2003), ‘La geste des fées’ ( 2003), ‘Enfantines’ (2004), ‘Kaïdara’ (2006), ‘Ceux du Village’ (2006), ‘Miaou, petites histoires de Minous’ (2007), ‘Mizou le petit chat noir’ (2013), ‘Les trois petits cochons moustachus’ (2015), ‘L’Echappée belle’ (2018), ‘La Petite Robe Rouge’ (2019) ..

Elle écrit aussi des chansons et donne en 2003 un premier tour de chant, avec comme accompagnateur et pianiste Jacques Boutineau. En 2015 et 2016 avec Frédéric Salbans. Depuis 2020, elle interprète un nouveau répertoire au côté de Cécile Veyrat et Yves Dupuis dans un spectacle intitulé ‘Rêveurs d’aurores’ sur des textes d’Henri Gougaud.

Extrait : "Cissoko", avec Guillaume Honoré au chant et à la guitare

Découvrir